Comme quoi, avec Dieu et ses Anges, on n'a pas besoin de GPS.


Musique : Michel Pépé - Un parfum d'ivresse - Album Présence de l'Ange



Cela se passe quand je demeurais en Belgique.

Dany, mon conjoint, doit se présenter à l'hôpital. Après plusieurs examens, on nous annonce qu'il a fait un petit ACV et qu'il doit être opéré en urgence. De plus, on lui défend de marcher pour éviter qu'un autre caillot se déplace et que le pire arrive.

Évidemment, tous les deux sommes nerveux, mais je réussis pendant toute la journée à rester calme, mais ouf ! Tout à coup rendu au soir, je n'arrive plus à retenir mes larmes, et je sors de la chambre car je ne veux pas l’inquiéter davantage et là je pleure comme une Madeleine pour laisser sortir les émotions.

Arrive pour moi le temps de partir, mais j’ai la mauvaise habitude quand je ne conduis pas, de ne pas porter attention, et comme de raison, je n'avais pas porté attention de l'endroit où Dany avait stationné dans le garage de l'hôpital, ni à quel étage, trop certaine de revenir avec lui, mais voilà que je dois revenir toute seule.

Dans ma nervosité, rendu dehors, j'éclate en sanglot, je suis si nerveuse que je ne me souviens plus où se situe le garage, et je ne sais encore moins comment revenir à la maison, et de plus, il fait noir. Je demande à deux jeunes personnes où se trouve le garage en leur expliquant que si je suis nerveuse à ce point, c'est que je ne m’attendais pas à ce que mon conjoint soit hospitalisé d’urgence et que je ne sais plus où se situe le stationnement. Évidemment, je suis à 5 pas du garage !!!!!

J'entre dans le garage, et c'est à ce moment que je réalise que je ne sais pas du tout où se trouve la voiture !!! OH ! Mais à quel étage on est stationné ??? !!! Oh boy !!! Je suis si fatiguée et nerveuse que je pleure tout en regardant les autos sortir comme si on était pour venir m’aider à la trouver. Ce n’est pas écrit dans ma face que je suis québécoise loll, tant que je n’ai pas ouvert la bouche, personne ne le sait.

Tout à coup je réalise que personne ne va m’aider et que je dois prendre sur moi et me débrouiller seule. Je cesse de pleurer et je dis à mon Ange :

"Écoute-moi bien là, je ne sais pas où se trouve la voiture et je suis super fatiguée, je vais commencer à avancer, mais je me fie sur Toi, je me laisse guider par Toi, je vais tourner où Tu vas me dire de tourner sans me poser de question."

Je commence donc à avancer… Je me sens calme et j'ai super confiance. Un moment donné il y a un escalier, je le monte sans hésitation au lieu de continuer tout droit, je continue à marcher à l’étage suivant, en prenant la droite et non pas la gauche... Je tourne dans une allée et tourne encore dans une autre... et voilà ! J’arrive directement à la voiture. J’en pleure de joie ! Et il y a des Merci Merci Merci !

J’ouvre la portière et en m’assoyant je dis :

"Écoutez-moi bien, Tu t'assoies à côté de moi, je ne sais pas comment me rendre à la maison à Visé, surtout le soir. Je vais tourner où Tu vas me dire de tourner sur la route, sans me poser de question, moi je me fie sur Toi..."

Et je suis calme et confiante. Et bien, croyez-le ou non, 20 minutes après j’étais chez moi sans problème. Évidemment je rends grâce.

Le lendemain matin, je dois retourner à l’hôpital et je demande au voisin qui sort, de m’expliquer le chemin... ERREUR ! J’aurais dû demander aux Anges. Je n'avais que 10 minutes de trajet, étant arrêté au Centre commercial m’acheter un cellulaire… Je me suis perdue pendant 2 heures, et je n’exagère pas ! Deux heures à tourner en rond et je me retrouve en plein centre de Liège.

Voyez la différence... je n’ai pas demandé aux Anges, je me suis fier à moi et moi seule et au trajet que l'on m'a expliqué dans les grandes lignes.

 



  Retour au Menu " Partages personnels " | " Les Anges et les Archanges "

 

 

 

 

En exclusivité pour Au Jardin de l'amitié

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2017 Tous droits réservés