Halloween Historique Belgique
 


 

Du temps des Gaulois, c'était l'époque où on fêtait la fin des moissons et la rentrée des troupeaux pour la mauvaise saison; tous les foyers étaient alors éteints et rallumés avec une nouvelle flamme produite par les druides à partir du chêne sacré et après cueillette du gui. Ce nouveau feu devait continuer jusqu'à l'automne suivant pour protéger des dangers et éloigner les esprits diaboliques.

On pensait que cette période de l'année était aussi favorable au retour des esprits des morts de l'année dans leur famille avant qu'ils ne soient fixés sur leur sort.

La fête pouvait durer 15 jours.

Beaucoup plus tard, les papes se sont approprié cette fête "païenne" en plaçant la fête de tous les saints le 1er novembre et la fête des morts le 2 novembre !

Halloween ne fut bientôt plus célébrée qu'en Irlande où on faisait des lanternes avec des énormes pommes de terre, des rutabagas et des navets creusés; Il n'y avait pas de citrouilles !

Les Irlandais qui fuyaient la famine des années 1846/48 ont emporté la tradition en Amérique.  Peu après, les commerçants en ont fait une fête nationale aux USA en y ajoutant le "trick-or-treat".

Depuis quelques années, la fête nous est revenue "américanisée" pour le plus grand plaisir des commerces et des portefeuilles des dentistes ! Et de plus en plus d'enfants ignorent que les morts s'honorent le 2 novembre et pas le 31 octobre ...

 

 

 

En Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Autriche et dans le nord et l'est de la France (Lorraine et Alsace surtout), il est fêté le 6 décembre, jour de la mort du grand saint.

Il apporte des friandises aux enfants sages : pain d'épices, oranges, spéculoos (biscuits aux amandes), nic-nac (biscuits petit-beurre en forme de lettres) ... et aussi des jouets. Mais pour cela il faut avoir envoyé une lettre au Grand Saint-Nicolas pour demander ce qui ferait plaisir ! Il est accompagné de son âne, pour lequel il ne faut pas oublier de mettre une carotte près des pantoufles le soir du 5 décembre avant de se coucher, et du Père Fouettard; mais ce dernier a tendance à disparaître de plus en plus.

Cette fois ce sont les Hollandais, au XVIIème siècle, qui emmènent leur "Sinter Klaas" (traduction de Saint-Nicolas) vers ce qui allait devenir ce que l'on connaît aujourd'hui. New-York et les Américains en ont fait un Santa Claus avec son traîneau tiré par des rennes.

En 1931, la compagnie "Coca-Cola" lui donne l'aspect d'un gros barbu bedonnant au nez rouge !

Il fait maintenant sa tournée sous le nom de Père Noël dans la nuit du 24 au 25 décembre alors qu'auparavant c'était le "petit Jésus" qui venait à Minuit ...

Dans les magasins, les décorations de Noël arrivent tellement tôt maintenant que Saint-Nicolas est souvent noyé dans les guirlandes et les sapins, et que les enfants mélangent Saint-Nicolas et Père Noël !


 



 

 

 

Menu du " Spécial Halloween " | Accueil du Jardin

 

 

 
 

 

 

Luvdalot Graphics & Design

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2005 Tous droits réservé