Haccourt, le village des sorcières - Belgique

 

 

 

Ayant demeuré en Belgique, l'on m'a raconté de ces histoires à Haccourt puisque mon conjoint demeurait dans ce village.

Les Macrâles de Haccourt (Macrales di Hacou, en langage wallon) font partie des principales compagnies folkloriques de la commune d’Oupeye.

Haccourt, c'est d'abord le Cramignon, une danse traditionnelle de la région liégeoise qui offre la possibilité aux participantes d'enfiler les tenues les plus exubérantes, juste pour le plaisir. Et puis, il y a ces horribles Macrales di Hacou qui prétendent se nourrir exclusivement de « neûr dorêye » et de « neûr pékèt » (en wallon), c'est à dire une tarte noire aux pruneaux séchés et au genièvre-cassis.

Chaque année, elles organisent notamment leur étonnant Sabbat (le jour de la Chandeleur ou le samedi le plus proche) : intronisations de personnalités, défilés en costume de sorcière dans les rues du village.

Le village de Haccourt est reconnu comme "payis des macrales".

Au XVIe siècle, des sorcières de la région furent condamnées et brûlées vives sur les Hautes terres de Froidmont entre Haccourt et Houtain.

Pendant des siècles, l’instinct de conservation fut inhibé par la terreur ou canalisé par les croyances qui ne seront que tardivement désavouées et, pour apaiser la colère du peuple, il fallait trouver des responsables, des coupables, afin d’orienter la colère divine sur des individus marginaux, rejetés par les autres à cause de leur différence.

Ce fut la porte ouverte à toutes les injustices, vengeances et cruautés possibles.

La répression des MACRALES débuta en fait avec la chasse aux hérétiques au XIIIe siècle et un amalgame se fit entre hérésie et sorcellerie.

Le dernier procès de sorcellerie à Haccourt eut lieu en 1731. Basé sur des faits réels, des traditions séculaires, et des croyances surnaturelles, "LES MACRALES DI HACOU" groupe folklorique, fut créé en 1972.

La tradition étant toujours bien vivante en Basse-Meuse Liégeoise, le surnaturel et le pouvoir maléfique restent présents dans ce lieu de légendes.

Ce texte provient de ce site :
http://www.confreries.be/UNION/conf/haccourt/index.htm

 

 


 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2016 Tous droits réservés