Historique de Pâques

Origine de Pâques| Cueillette et propriété de l'eau de Pâques
La tradition de la fête de Pâques | Les œufs de Pâques
La date exacte de Pâques | Le lapin de Pâques
 Les œufs source de vie | Le lys de Pâques | Le jambon de Pâques
L'agneau pascal | Les moules en chocolat | Les cloches de Pâques
Dimanche de Pâques | Lundi de Pâques

 

Pâques, ou "Pâque", est une fête religieuse chrétienne commémorant la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa crucifixion le vendredi saint. C'est le jour le plus saint du calendrier chrétien. Il marque la fin du jeûne du Carême.

Pâque, de l'hébreu Pessah « passage », est le nom de la fête juive qui commémore la sortie d'Égypte.

Ce mot a servi à désigner la fête chrétienne car, d'après les Évangiles, c'est pendant cette fête juive (qui dure 7 jours) qu'eurent lieu la mort et la résurrection de Jésus. La forme "Pâque" est utilisée pour désigner cette fête dans les églises orthodoxes. Pour les autres églises, cette forme est vieillie.

La date varie chaque année car elle est basée sur le calendrier lunaire. Pâque se situe le dimanche qui suit la pleine lune venant après l’équinoxe du printemps, soit entre le 22 mars et le 25 avril. C'est la plus importante fête chrétienne qui demande une longue préparation qui s'étend du mercredi des cendres au jeudi saint : c'est la période du carême.

Le carême qui dure 40 jours est une période de méditation, de prière et une période de jeûne. Aujourd'hui celui-ci est observé principalement le mercredi des cendres et le vendredi saint où la viande est à éviter.

La SEMAINE SAINTE DE PÂQUES précède Pâques et comprend plusieurs journées importantes :

  • Le DIMANCHE RAMEAUX : les croyants font bénir à l'église des branches de buis, d'oliviers ou de laurier. Les rameaux commémorent l'entrée triomphal de Jésus à Jérusalem. Les rameaux de l'année passée sont brûlés.

  • Le JEUDI SAINT : il remémore le dernier repas du Christ : la Cène.

  • Le VENDREDI SAINT : il commémore la mort du Christ. Les fidèles font le chemin de croix devant des tableaux représentant la passion du Christ.

  • Le JOUR DE PÂQUES : c'est la célébration de la résurrection de Jésus-Christ et l'apogée la semaine sainte.

La fête de Pâques change de date chaque année. Pourquoi ?

Elle change tous les ans. On a déterminé vers l'an 325 que Pâques serait le premier dimanche suivant la première pleine lune du printemps.

Ce serait tellement plus simple si c'était toujours à la même date comme la fête Noël, par exemple, ou le deuxième dimanche du mois de mars ou avril, comme la fête des mères ou celle des pères.

Au moyen âge, le calcul de la date de Pâques était très difficile à cause du conflit entre les calendriers.

En effet, d'une part, le siège de l'Église étant à Rome, le calendrier solaire romain de 365 jours était utilisé. D'autre part, Jésus était juif et vivait selon le calendrier lunaire de 354 jours.

Les grands événements de la vie de Jésus étaient fixés par rapport à la lune alors que la vie quotidienne était réglée par le soleil.

Ainsi, la date de Pâques était une date mouvante et, environ tous les cents ans, un moine était chargé de calculer les dates de Pâques pour le siècle suivant.

En 325, le concile de Nicée fixa la date de Pâques selon la règle suivante : « Pâques est le dimanche qui suit le quatorzième jour de la lune qui atteint cet âge au 21 mars ou immédiatement après. »

Le 21 mars était le début de la nouvelle année chez les Romains.

Le 14° jour de la lune est le jour de la pleine lune, le 21 mars correspond à la date de l'équinoxe du printemps.

Cette méthode de calcul rappelle un peu la date de la Pâque juive, tout en étant adaptée au calendrier romain et au dimanche.

Ainsi, la date Pâques change chaque année.

Pâques n'est jamais célébré plus tôt que le 22 mars ni plus tard que le 25 avril. Exemple : Si la pleine lune est le samedi 21 mars, alors Pâques sera le dimanche 22 mars; si elle est le 20 mars, il faudra attendre la pleine lune de la lunaison suivante, le 18 avril (si cela tombe un dimanche, alors Pâques sera le 25 avril).

Il a fallu pas mal de temps pour que les églises adoptent ce système. Mais, même aujourd'hui, les orthodoxes suivent un autre calendrier. Les juifs ayant un calendrier encore plus compliqué et la Pâque juive est elle aussi mobile.

La Pentecôte est fixée, selon l'usage de la fête « des semaines » (Shavouot) 50 jours après Pâques (7 fois 7 jours après).

Michel C. (Extrait du Bulletin Paroissial n° 25)

Je me souviens de papa qui allait cueillir l'eau de Pâques aux petites heures du matin, bien avant que je ne sois levée. Et elle se conservait toute l'année !

** Pourquoi on cueillait l'eau de Pâques... **

La cueillette de l'Eau de Pâques est, surtout au Québec, un rituel de la fête Pâques. Cette cueillette devait être effectuée au petit matin, au lever du soleil ou pendant les dernières minutes avant l'aube. Cette eau se puisait dans un ruisseau ou une petite rivière. La plupart du temps, la coutume voulait que ce soit les enfants qui puisent cette eau (Québec), munis de récipients spéciaux, réservés à cet effet. La provision devait pouvoir tenir pendant toute une année.

** Propriétés de l'Eau de Pâques **

En effet, cette eau est réputée pour avoir des propriétés bénéfiques, voire magiques. Cela peut s'expliquer par une certaine croyance chrétienne, d'origine orthodoxe. D'après cette légende, « l'année où Jésus-Christ est ressuscité, il s'est produit au ciel un phénomène bien autrement miraculeux : pendant huit jours consécutifs, le soleil ne s'est pas couché du tout; les deux premiers jours, il se tenait immobile au-dessus du levant, les trois jours suivants, au zénith, pendant deux jours encore il descendit graduellement vers le couchant et ne disparut entièrement sous terre que le soir du huitième jour »

** Propriétés physiques **

En Normandie, en Saxe et en Silésie, elle avait des propriétés dermatologiques, contre l'eczéma, l'acné, même la lèpre. Au Québec et dans les régions nordiques de la France, elle avait aussi des effets sur la vision, était une précieuse lotion pour les yeux. L'eau de Pâques devait aussi préserver de la diarrhée, et guérir de la fièvre.

** Propriétés spirituelles ou magiques **

Au Québec, elle devait protéger contre les intempéries, comme la foudre, le tonnerre, même le vent. Elle éloignait également les mauvais esprits, les malheurs, et les accidents mortels. L'eau de Pâques devait également bénir la maison. Ceci était fait à l'aide de rameaux bénis.

** Se laver dans l'Eau de Pâques **

Une alternative à la cueillette, se laver dans l'Eau de Pâques était réputé pour permettre de conserver longtemps la fraîcheur de sa peau. Elle donnait aussi aux femmes qui se baignaient dans un ruisseau ou une rivière à l'aube de Pâques, « beauté et séduction, à condition qu'elle l'aient fait en silence et en secret. » On dit aussi que les hommes plongeaient dans une rivière au matin de Pâques « pour acquérir force et santé pendant toute l'année. »

"L’eau de Pâques a précédé l’eau bénite, écrit le philosophe et écrivain Placide Gaboury. C’est une tradition ancestrale qui s’inscrit dans les cycles naturels et qui remonte vraisemblablement aux Druides. Nos ancêtres cueillaient l’eau, symbole de la résurrection du corps physique, moral, émotionnel et spirituel, à la source, avant le lever du soleil de Pâques."

"L’eau de Pâques est une eau puissante, très stable et qui ne s’altère pas, ajoute Jean Ratte, ex-chirurgien, chercheur et praticien en holoénergétique. J’ai eu l’occasion de la vérifier en holoénergétique et je sais qu’elle contient des informations plus vastes et plus subtiles parce qu’elle est en résonance non seulement avec la gravité, mais encore avec d’autres référentiels, comme ceux des galaxies qui nous enveloppent. En résumé, comme le disaient nos ancêtres, l’eau de Pâques contient l’union du Ciel et de la Terre."

Pâques est une fête dite « d'obligation » dans l'Église catholique, c'est-à-dire qu'il est obligatoire de chômer et d'assister à la messe. Pendant longtemps, Pâques était le jour de l'année où les fidèles allaient communier, ce qui leur imposait d'aller se confesser préalablement. On employait l'expression « faire ses Pâques ». C'est aussi l'occasion pour le Pape de prononcer sa bénédiction urbi et orbi.

Dans les pays chrétiens, l'œuf de Pâques est le cadeau favori le jour de Pâques.

En Allemagne et en Autriche, dans la plupart des Länder, le lundi de Pâques s'accompagne d'un autre jour férié : le « Karfreitag », sorte de Vendredi saint. Pâques y est donc considéré comme une sorte de deuxième Noël et il n'est pas rare que les gens s'offrent des cadeaux entre eux à cette occasion. Autre particularité : les œufs de Pâques sont apportés par le lièvre Pâques (Osterhase).

Comme pour Noël, les Allemands décorent leur maison à l'approche de Pâques. Chocolats et diverses décorations souvent en forme lapin ornent ainsi les boutiques et les appartements. On y fait aussi des bouquets de Pâques sur lesquels on accroche divers sujets et des œufs peints. Les arbres dans les jardins ont droit aussi à une parure multicolore avec l'arrivée du printemps, les œufs et lapins poussent partout !

En France et en Belgique, ce sont les cloches de Pâques qui apportent les œufs de Pâques. Depuis le jeudi saint, les cloches sont silencieuses. On dit qu'elles sont parties pour Rome, et elles reviennent le jour de Pâques en ramenant des œufs qu'elles laissent tomber à leur passage.

En France et en Allemagne, le repas de Pâques est souvent l'occasion de partager un rôti d'agneau accompagné de flageolets.

Les Américains espèrent que l'« Easter Bunny » leur apportera des lapins en chocolat et des sucreries dans un panier tressé.

Pâques a donné naissance au prénom « Pascal ».

Il est d'origine orientale. Au début, c'était un lièvre de Pâques. Avec le temps le lièvre fut changé en lapin. Les lapins occupent une place importante dans la culture orientale car ils sont très prolifiques. On croit que ce symbole représente l'abondance.

Les œufs sont populaires en temps de Pâques car durant le carême, on ne pouvait pas consommer d'œufs. Cette période était observée par tous les catholiques. Mais même si on ne mangeait pas d'œuf, les poules continuaient de pondre. Les poulaillers étaient remplis.

Le jour de Pâques, les paysans les donnaient aux enfants pour les peindre et les faire bénir. La tradition qui associe le lapin de Pâques avec les œufs nous viendrait d'Allemagne. Les enfants fabriquaient des nids avec des feuilles et les plaçaient dans le jardin. Ils croyaient que durant la nuit de Pâques, le lapin magique venait remplir les nids avec des œufs multicolores. C'est devenu notre traditionnelle chasse aux œufs.

Une fleur originaire du Japon. Le lys est la fleur le plus souvent associée à Pâques et à l'arrivée du printemps. C'est aussi un symbole de pureté et de sainteté. Une vieille légende nous apprend que quand Jésus passait, toutes les plantes et les animaux de la terre inclinaient la tête en signe de respect. Sauf le lys, trop orgueilleux, qui se pensait beaucoup trop beau. Mais quand il vit Jésus sur la croix, le lys courba la tête pour la première fois. Et on dit que depuis ce jour, le lys a toujours la tête inclinée en guise de respect éternel.

C'est en Angleterre, il y a longtemps que l'on commença à manger du jambon le Dimanche de Pâques. Aujourd'hui cette coutume s'est répandue à travers le monde. Dans plusieurs pays le porc est un symbole de chance.

Encore de nos jours les allemands se souhaite Bonne chance, on dit "Schwein haben" expression signifiant : "Aie un cochon". Les Allemands croient que posséder un cochon porte chance.

Au Québec c'est aussi une tradition de faire un jambon de pâques.

L'agneau est l'un des symboles de Pâques dans la religion chrétienne comme dans la religion juive. Dans les deux cas, la consommation d'agneau fait généralement partie des traditions de Pâques et tire son origine de différents passages de la Bible. Dans la religion chrétienne, il est l'une des représentations du Christ. Non seulement l’agneau est présent sur la table du repas de Pâques, mais il a aussi une signification symbolique importante dans les deux religions.

L’agneau pascal, symbole de pureté et d'innocence, de douceur et de bonté et la soumission à la volonté de Dieu, en référence au sacrifice d'Abraham qui était prêt à sacrifier son propre fils si Dieu l'exigeait.

Dans la religion juive, la fête de Pâques ou Pessa'h (passage) commémore pendant 8 jours la libération du peuple d'Israël et la traversée de la mer Rouge. Pour commémorer l'exode et célébrer la Pâque, les juifs ont coutume de sacrifier un agneau.

Cette tradition tire son origine d'un épisode de l'Ancien testament. Avant la traversée de la mer Rouge, Dieu a ordonné à Moïse de sacrifier un agneau par famille et de répandre le sang de l'agneau sur les portes des maisons avec une branche d'hysope afin que l'Ange de la Mort épargne les premiers nés des Hébreux. La mort des premiers nés était l’une des dix plaies et ne devait frapper que les Égyptiens.

Pour les chrétiens, la fête de Pâques célèbre la résurrection de Jésus et l’agneau pascal (ou Agnus Dei, l'Agneau de Dieu) symbolise le Christ. Jésus est identifié à l'agneau sacrificiel de la tradition juive car il est une victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes.

Dans l'Évangile selon Jean, Jean le Baptiste voit Jésus venant à lui et dit : "Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde" (Jn 1,29). L'Apocalypse utilise 28 fois le mot "agneau" pour désigner le Christ.

Jadis, les paysans s'offraient des animaux ou des aliments frais à Pâques. Avec les années, les gens ont remplacé cette pratique en se donnant du chocolat en forme de lapin, de poule ou d'œuf. Ces cadeaux sont devenus des traditions de la fête de Pâques.

La tradition des cloches de pâques a débutée vers le VIIe siècle en Europe.

À cette époque, l’Église interdit de sonner les cloches en signe de deuil entre le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques pour commémorer le temps qui s’écoula entre la mort du Christ et la résurrection. Les cloches ne sonnent donc pas du Vendredi Saint au Dimanche de Pâques et pour signaler les offices, on remplace donc le bruit des cloches par une crécelle.

La légende, dans certains pays catholiques et particulièrement en France, affirme que, le soir du Jeudi saint, elles partent à Rome où le Pape les bénit. Le matin de Pâques, les cloches reviennent en carillonnant pour annoncer la joie de la résurrection du Christ. À Rome, elles se chargent d’œufs de Pâques qu’elles répandent à leur retour dans les jardins. Les enfants vont alors les chercher. Pour le voyage, les cloches se munissent d’une paire d’ailes, de rubans ou sont transportées sur un char.

En Italie le Jeudi saint en signe de deuil, on attache les cloches des églises pour éviter qu’elles ne sonnent. À Pâques, les cloches, défaites des liens, peuvent de nouveau sonner.

Pâques vient de "Pessah" en hébreu, du grec "paskha" signifiant "passage". C'est ce dimanche, que les disciples de Jésus découvrirent qu'il était ressuscité. Une vie nouvelle s'ouvrait à tous ceux qui auraient foi en lui. C'est aussi une fête païenne qui annonce l'éveil du printemps.

C'est la fête. On mange des bonbons, on se permet toutes les choses dont ont s'était privé pendant le carême. Autrefois, lorsque les bonbons étaient plus rares, on mangeait beaucoup d'œufs. Plusieurs croient que le soleil danse en se levant à Pâques et que l'eau recueillie à la source cette journée-là reste pure et contient des vertus médicinales.

 

L'eau est associée au Lundi de Pâques depuis longtemps. Jadis, on disait que les jeunes filles qui se lavaient le visage avec de l'eau de source ou de la rosée devenaient plus jolies ! Ou que boire l'eau d'une rivière ou d'un ruisseau au lever du soleil le matin de Pâques avait des vertus thérapeutiques... 

 

 

 

 

Spécial de Pâques | Retour au Jardin

 

 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2006-2017 Tous droits réservés