Un classique de Pâques !

Le jambon est un met délicieux qui se partage très bien en famille. Accompagné et bien apprêté, il fera de votre repas un pur délice gastronomique ! Malgré sa simplicité, le jambon est un met de saveur qui peut être cuit et préparé de différentes façons.

 

Vous pensez tout connaître sur cette tradition printanière ?

De son histoire à sa cuisson, le jambon tient la vedette.

Ah ! Que serait Pâques sans un spectaculaire jambon trônant au milieu de la tablée endimanchée ?

De son origine à sa cuisson, petit survol d'une tradition bien de chez nous.

Pourquoi, en Amérique du Nord, célébrons-nous Pâques et la résurrection de Jésus avec un jambon et non un agneau, l'animal servant à représenter Jésus dans l'iconographie chrétienne ?

La réponse s'avère drôlement prosaïque et gourmande : c'est une question de timing. En effet, dans un temps reculé, les porcs engraissés tout l'été étaient abattus à l'automne. Afin de tirer le maximum de leur viande, le fermier mettait alors la fesse à saumurer, un processus exigeant plusieurs mois. Résultat, les nouveaux jambons n'étaient prêts à déguster qu'au printemps suivant, autour des célébrations de Pâques.

Aujourd'hui, si le jambon est disponible à l'année, il n'en demeure pas moins un choix impressionnant pour l'hôte avisé, surtout lorsqu'il est cuisiné et servi dans les règles de l'art. Au-delà du jambon à l'ananas et aux cerises au marasquin de notre enfance — une tradition antillaise, cette fois —, le jambon peut prendre des allures actuelles selon le glaçage adopté.

À vous de choisir entre nostalgie et modernité !

Des conseils pratiques pour apprêter et faire cuire votre jambon de Pâques

  • Choisir les bonnes parties du jambon :
    La fesse du porc est là d'où provient véritablement le jambon. Par contre, l'épaule Picnic sera savoureuse et coûtera moins cher. Cette partie offrira à vos convives un délicieux jambon rempli de saveur et de tendresse.

  • Enlever le sel :
    Le faire dessaler pendant 20 minutes environ, en le recouvrant d'eau et en le faisant bouillir dans une grande casserole.

  • Faire un bon jambon rôti :
    Retirer la couenne, en laissant environ 1 cm (1/4 po) de gras tout autour.

    Tailler le gras en forme de diamant. Plus que décorative, cette étape, facultative, permet au gras de mieux dorer et de devenir plus croustillant.

  • Une bonne cuisson :
    Pour qu'il soit délicieux et tendre, un jambon doit être cuit doucement. Pour ce faire, faites-le cuire au four doucement à 160 °C (325 °F), en comptant environ 1 h par kilo (30 min par livre).

    Le recouvrir de papier aluminium dès la sortie du four et attendre 20 minutes avant de le découper, pour une viande encore plus moelleuse.

  • Avoir la bonne quantité :
    Si votre jambon est sans os, prévoyez entre 125g et 150g de jambon par personne. S'il a des os, la bonne quantité appropriée sera de 150g à 225g par personne.

  • Bien conserver son jambon :
    S'il reste du jambon cuit à la fin de votre repas, il se conservera parfaitement durant 7 jours au frigo. Pour ne pas perdre de saveur, évitez de le congeler.

  • Faire un jambon braisé :
    Déposez le jambon dans 3 tasses de liquide. Cela peut être de l'eau, du bouillon, de la bière ou même du jus de pomme ou d'ananas. Durant la dernière heure de cuisson, enlevez le couvercle et arrosez régulièrement votre jambon.

  • Cuire le jambon à la casserole :
    Si vous le faites cuire à la casserole, vous pourrez utiliser le bouillon pour vous faire une excellente soupe ! De plus, votre jambon sera à la fois souple et ferme.

  • Faire du jambon bouilli :
    Remplissez une grande casserole d'eau et mettez-y votre jambon. Ajoutez un oignon (avec clous de girofle), 1 carotte et 1 céleri (coupés en morceaux) ainsi qu'une feuille de laurier. Faites mijoter (toujours 1 heure pour 1 kilo).

  • Faire du jambon à la mijoteuse :
    Mettez un peu de moutarde de Dijon sur votre jambon, déposez-le dans la mijoteuse et ajoutez 1 ou 2 tasses de liquide. Faites cuire durant environ 8 heures à faible intensité.

Quelques pistes aromatiques

L'ananas, merci bien, vous avez déjà donné ?

Improvisez en vous inspirant de ces combinaisons aromatiques qui capitalisent sur le sucre pour complémenter le salé de votre jambon.

Un mariage du tonnerre !

Le Traditionnel :
Piquez de clous de girofle et frottez de cassonade. Voir la recette « Le jambon de Lunalou ».

Le Sudiste :
Glacez avec un mélange de confiture de pêche ou de marmelade d'orange et d'un peu de moutarde forte.

Érable et romarin :
Une combinaison inédite dont vous découvrirez la recette complète « ici ».

À l'orientale :
Combinez du sirop d'érable, de la sauce soya et un peu de vinaigre de riz, puis relevez de vos aromates préférés : anis étoilé, gingembre frais, cardamome, grains de poivre Sichuan, tranches de citronnelle, etc.

Versez sur le jambon et faites cuire selon la méthode ci-dessus.

 

 

 

 

 

Retour Menu " Spécial Pâques "

Retour "Qu'est-ce qui mijote au Jardin"

 Retour à l'Accueil du Jardin

 

 

 

 

 

 


Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2013 Tous droits réservés