Interprété par Nicolas Ciccone

La beauté des p'tites choses
Et autres gestes anodins
C'est un enfant qui court
Au milieu d'un jardin
C'est le chant d'un oiseau
Quand on ouvre sa cage
C'est se coucher dans l'herbe
Et compter les nuages
C'est d'aller comme le vent
Sans penser à demain
Comme si nous étions libres
Immortels et sans fin

La beauté des p'tites choses
Et autres gestes anodins
C'est rester dans son lit
Lorsqu'il neige le matin
Se couler un bain chaud
Et oublier les heures
Se faire masser le dos
Puis s'envoyer en l'air
C'est de prendre un peu de temps
Pour soi-même, pour son bien
Et de vivre chaque instant
Comme un nouveau destin

La beauté des p'tites choses
Et autres gestes anodins
C'est l'appel d'un ami
Lorsqu'on a du chagrin
C'est d'avoir le fou rire
Sans en savoir la cause
C'est sortir faire la fête
Quand le cœur nous explose
C'est d'avoir des vieux potes
Des complices, des témoins
Pour tous ces souvenirs
Qu'on n'oubliera jamais

La beauté des p'tites choses
Et autres gestes anodins
C'est d'entendre ta voix
C'est de prendre ta main
C'est de voir dans tes yeux
Tous ces milliers de roses
C'est dormir près de toi
Quand tout devient morose
C'est partager sa vie
Comme on partage un train
Jusqu'au bout de la nuit
Jusqu'au bout du chemin

 

 

Retour au Menu des " Textes à réflexion chanté "

 

 

 



Chamminou vous invite et Juste pour toi ne sont pas responsables du contenu de cette page.

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2011 Tous droits réservés