Notre Dame en noir vient de fermer les yeux; notre Dame en noir s'est perdue, et avec elle des millions de mots, des milliers de rires, des dizaines d'adieux... te souviens-tu ?...

Je ne pensais pas qu'il fût possible de la voir partir.  Je l'aimais, pour tout ce qu'elle m'avait apporté de joie, de bonté, de tendresse... pour tout ce qu'elle avait bercé en toi de rêves, de nuits blanches, de paroles... Barbara, ô Barbara... dans ses chansons restent l'espoir et la vie, les réveils difficiles et le jour qui revient... dans ses chansons volent l'amour, un monde trop fragile, des enfants dans nos bras.  Il est des voix si belles qu'on en ferme les yeux, il est des voix si vraies qu'on en vit à jamais.  Dis-moi que tu y penses, que les notes de "Nantes" ne sont pas oubliées...  Une femme de nuit est morte ce matin, quand la nuit est trop belle et que l'aube l'adore; une femme de coeur a repris son chemin, berçant dans son sillage un chant que rien n'endort.  Je n'ai pas de raison, mais je vois son visage, ses mains, son grand piano et ta joie de l'entendre... et si je pleure un peu, que le ciel devient lourd, c'est que part avec elle une part de nos vies; une part de jeunesse et de baisers perdus, une immense richesse et nos peurs mises à nu.  Te souviens-tu ?...

Je lui dois quelques fleurs, je lui dois de baisers... et une marque rouge de l'avoir tant aimée.

Je vous envoie cette lettre que je destinais à une amie: en l'écrivant, je me suis dit qu'elle pouvait s'adresser à tous ceux qui aimaient profondément Barbara.  Je préfère garder l'anonymat, "ma" peine n'est que mienne...  Je vous dirai seulement que j'ai dix-huit ans et qu'elle avait éclairé ma vie d'une lueur si tendre que sa disparition m'est douleur...  Comme on se plaît si souvent à le dire: "Ce sont toujours les meilleurs qui partent trop tôt.".  Et je crois qu'elle était parmi les "meilleurs".

 

Écrite par une fan après le décès de la chanteuse.
Extrait de "Lettres d'amour" - Guy Samson

 

 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2017 Tous droits réservés