Une si belle matinée, enfin, ensemble !
J’en suis heureux, ce n’est rien de le dire
Ton parfum, si doux, te ressemble
Tu es mon feu, ma flamme, mon délire
Du mal, j’ai eu, à contenir mon trouble

J’en suis heureux, c’est bien cela le pire
Je ne pensais pas le découvrir ! Tu es mon double !
Cet amour, si grand, si beau, ce délire
Mon double, ma moitié, tu me troubles

J’en suis heureux, je peux bien le dire
Privé de moi, esclave de mon fac-similé
Fou de cet amour, fou de toi, mais, le pire,
Maintenant tu es là, je suis envoûté

J’en suis heureux, tous les jours cela empire
Avec toi je suis heureux et flegmatique
Rien, ni la honte, ni la peur, ni le délire
Ne fera chanceler cet amour fantasque

J’en suis heureux, sans jamais me contredire
Fou, je suis, je rêve d’un avenir
De liberté, de bonheur, de délires
Merci ma Tocéfa, pour moi, tu me fais vivre

J’en suis heureux, sans jamais me démentir
Ivre de ce rêve que jamais n’oublierai
Je savoure cet instant, ce délire
Jamais je n’échangerai ce rêve contre un empire

Je suis heureux tout simplement avec toi
Ma douce et tendre Tocéfa

Ton magicien
Février 2004
Tous droits réservés

 

 

 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2004 Tous droits réservés

 

Création Cham