La terre parait grande  pour les yeux de l'homme.

Mais quand le coeur y est, les kilomètres ne valent plus rien.

 

 

 


Car l'amour ne compte pas les kilomètres, car l'amour est plus fort que la distance, 
les mers et les montagnes qui séparent ceux qui s'aiment.

 

 

 


Même si un désert, une mer 
et une chaîne de montagne les séparait, rien ne peut empêcher leur esprit, leurs rêves et leurs pensées de se rejoindre.

 

 

 


Mais il reste un vide, un manque
qu'il est impossible de combler 

si on ne peut pas voir, entendre, sentir l'odeur et le chaleur du corps de celui qu'on aime contre le nôtre.

 

 

 


Sans cela, on ne peut pas être heureux. 

Car à chaque moment que l'on passe,  bon où mauvais, c'est toujours l'image de celui qu'on aime  qui nous revient à l'esprit.

 

 

 


Il nous hante tel un fantôme 
et nous manque comme si c'était 

d'une partie de soi qu'on est séparé.

 

 

 

 

 

Auteur inconnu

 

 


 

 

Retour au " Menu des textes d'amour "

Retour " Spécial St-Valentin " |  Retour au Jardin

 

 

 

Copyright (Au Jardin de l'amitié) © 2004 Tous droits réservés